Arrivée des religieuses à Vienne

1827 voit l’arrivée des religieuses de Saint Charles à Vienne, suivie aussitôt de la création d’une école de petits, appelée l’Asile.

Les registres de cette époque font mention des éloges faits par l’inspecteur de la bonne tenue de l’Asile. Les bâtiments comprenaient seulement « la maison d’en bas », bâtiment actuel de l’infirmerie. Là, logeait la communauté qui, vers la fin du siècle, comptait une trentaine de religieuses ; plusieurs enseignaient dans les écoles paroissiales de la ville.