Classe tablette en Lycée

Vers une école de la construction des savoirs. De l’adaptation au monde tel qu’il était à notre participation à ce qu’il devient.

Dans un monde profondément modifié par la numérisation de la communication et des pratiques tant professionnelles que sociales, notre projet repose sur la volonté de construire des savoirs et de développer des compétences, en nous appuyant sur l’innovation et de nouveaux positionnements pédagogiques favorisés par l’introduction de ressources numériques.

Elles nous permettent de donner la première main à l’élève dans la classe afin de passer d’une école de la transmission du savoir par le professeur à une école de la construction du savoir tous ensemble, un savoir réalisé comme un bien commun et tourner essentiellement vers l’invention de l’avenir. 

Le numérique modifie profondément notre relation à la connaissance et interroge de ce fait le rôle de l’école. La réalisation de nos objectifs, tant en terme d’autonomisation de l’élève que de développement de sa motivation et de sa créativité, font que depuis plusieurs années, notre établissement s’est attaché à construire des savoirs et à développer des compétences en s’appuyant sur l’innovation et de nouveaux positionnements pédagogiques, le tout favorisés par l’introduction, puis la généralisation de la « tablette tactile » au  lycée. 

La compétence de l’établissement en matière de pédagogie numérique a été reconnue par le label international ADS (Apple Distinguished School), seulement 6 écoles en France, 470 dans le monde) et par l’intégration du collège au plan numérique de l’Education Nationale.

La tablette compte parmi les outils qui font de l’élève l’acteur principal de ses apprentissages en lui permettant d’interagir dans la classe, avec le tableau, ses camarades ou son professeur, en mettant à portée de sa main de multiples ressources ou applications pour singulariser son travail et exprimer sa créativité en favorisant son autonomie.

Articles connexes

La classe de CM1A s’est rendue au cloître de Saint André le Bas afin de participer à un atelier autour du théâtre antique